Vous voulez devenir énergéticien, praticien reiki, sophrologue, professeur de yoga, réflexologue ou tout autre activité dans le domaine du bien-être ? Ces dernières années, les domaines de la spiritualité, du développement personnel et du bien-être en général ont connu un énorme succès. On voit donc des praticiens s’installer à chaque coin de rue, mais peu tiennent dans la durée. Si vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous avez l’intention d’ouvrir votre entreprise. Vous voulez vivre de votre nouvelle passion. Vous avez sans doute suivi des formations et acquis de l’expérience en donnant des séances à vos proches. La suite logique est donc de vous lancer dans une reconversion professionnelle afin de démarrer votre activité. Cependant, il n’y a pas que vos compétences en énergétique et en bien-être qui seront mises en jeu. Le monde de l’entreprise possède des codes à connaître si vous voulez durer. Alors voici sans plus attendre 5 grands pièges à éviter.

Se lancer seul dans l’aventure de l’entrepreneuriat

À moins que vous n’ayez déjà monté une entreprise dans ce domaine, ne commettez pas l’erreur de tout vouloir faire seul. C’est un monde particulier dont on apprend les ficelles en plusieurs années, en mettant les mains dans la pâte. Rien ne peut vous préparer à 100 % pour cette aventure palpitante. Mais cela ne vous empêche pas de vous faire conseiller. Vous pouvez, par exemple, suivre un guide pour lancer de manière efficace votre activité. Ainsi, vous pourrez bénéficier du soutien de professionnels déjà installés. Si vous comptez ouvrir un cabinet, c’est également le moment de faire réaliser une étude de marché. Un expert vous donnera son avis sur la faisabilité de votre projet et son succès potentiel. Enfin, quand on est auto-entrepreneur, on traverse souvent des moments de solitude intense. Pour contrer cela, inscrivez-vous sur des groupes de soutien en ligne ou dans votre ville. Vous pourrez parler de vos difficultés liées à l’entreprise et trouver des collègues pour discuter.

Fixer un tarif trop haut ou trop bas

La question du prix est assez épineuse, surtout au début de l’activité. Vous voulez à la fois donner une image sérieuse et professionnelle, mais vous doutez encore de vos capacités. De ce fait, vous oscillez entre séances à un tarif dérisoire, voire gratuites, ou prix égal à celui de vos « concurrents ». Vous vous sentez tiraillé entre la nécessité de payer vos factures et l’envie d’attirer beaucoup de clients. Si vous visez trop haut, peu de gens viendront. Mais si vous visez trop bas, on vous prendra pour un amateur. Rassurez-vous, ce processus est bien normal, et chaque entrepreneur y est confronté. Vous devrez trouver votre prix juste et créer des offres promotionnelles pertinentes afin que les prospects se transforment en clients réguliers. Pour plus de conseils sur les tarifs au début de votre activité, rendez-vous sur cette page.

Oublier les aspects fastidieux de l’entreprise pour devenir énergéticien

Cela fait peut-être des dizaines d’années que vous étudiez et pratiquez le magnétisme, avec de magnifiques résultats. Vous vous sentez prêt à vous reconvertir et en faire votre activité principale. Cela est très bien, mais n’oubliez pas que faire tourner une entreprise ne se résume pas à votre talent de magnétiseur. Il vous faudra passer à travers toute la partie administrative, faire votre comptabilité, déclarer vos revenus régulièrement. Vous devrez gérer votre cabinet si vous en souhaitez un. Ne négligez pas non plus le marketing et la communication. Par exemple, la présence sur les réseaux sociaux, et la création d’un site Internet. On l’ignore souvent avant de débuter, mais être chef d’entreprise, c’est avant tout être polyvalent et rigoureux.

Se prendre pour un guérisseur tout-puissant quand on veut devenir énergéticien

Parfois, à la création de son entreprise, on se sent pousser des ailes. L’adrénaline du lancement et la joie de pouvoir enfin vivre de sa passion peuvent monter à la tête. Or, il est très important de rester humble et de respecter une éthique stricte. Devenir énergéticien et voir les premières réussites est un vrai bonheur. Mais dans le domaine du bien-être en particulier, il faut savoir dire non aux personnes dont vous ne pouvez pas traiter le problème. Même s’il est difficile de refuser des clients, sachez reconnaître les limites de votre pratique. Vous ne devez pas survendre vos compétences. Vous n’y gagnerez rien, et vos clients non plus. C’est également une des raisons pour lesquelles vous devez travailler votre ancrage. Par ailleurs, il est toujours bon de faire du travail personnel avant de vouloir aider les autres.

Considérer vos concurrents comme des ennemis

Si d’autres thérapeutes holistiques exercent leur art dans votre quartier, vous serez peut-être tenté de les voir comme des rivaux. Vous penserez peut-être qu’ils vous volent vos clients. Si vous voulez devenir énergéticien, ou quelque soit votre projet de reconversion dans le bien-être, ne faites surtout pas cette erreur ! Soyez bienveillants à leur égard, et soutenez-les en cas de problèmes. Ils deviendront sûrement des amis, ou au moins des collègues à qui vous pourrez vous confier et demander des conseils. De plus, si votre offre correspond à un réel besoin, alors la concurrence est plutôt une bonne chose. Vous proposez tous des services différents, et les clients s’orienteront naturellement vers le praticien qui leur correspond le mieux. Dans un quartier, tout se sait, le bon comme le mauvais. Vous avez donc tout intérêt à coopérer avec vos collègues et maintenir un réseau de solidarité.




Demande de bulletin d'inscription

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir votre bulletin d'inscription

Votre demande a bien été reçue. Consultez votre boite email pour récupérer le bulletin d'inscription