Acupuncture : les méridiens en question

L’acupuncture et une discipline issue de la médecine traditionnelle chinoise. Elle consiste à accompagner les troubles et pathologies en restaurant l’équilibre énergétique du corps. Cette technique est basée sur l’existence de points énergétiques placés stratégiquement sur des trajets définis (les méridiens). Longtemps considérée comme une pseudo-science, la discipline peut dorénavant s’appuyer sur la réalisation de diverses études scientifiques, prouvant certains de ses préceptes. Faisons le point sur cette discipline thérapeutique et ses applications.

Les méridiens: Quelques rappels essentiels

mannequin meridiens

La médecine traditionnelle chinoise considère le corps humain sur un plan énergétique. En effet, l’organisme est traversé par un flux énergétique particulier, dénommé le Qi (prononcer tchi). Cette énergie est centralisée sur différentes lignes circulatoires : les méridiens. On en compte douze, répartis au niveau du corps.

La circulation des énergies est fluide lorsque l’individu est en bonne santé. En cas de maladie, cette répartition énergétique est perturbée ou bloquée.

L’acupuncture a pour but de débloquer les points de blocage en introduisant des aiguilles de manière stratégique. L’étymologie du mot acupuncture est d’ailleurs explicite. Le terme est issu des mots latins “acus”, qui signifie aiguille et “punctura” pour piqûre.

En effet, des points d’acupuncture sont situés sur les méridiens corporels et traversent entièrement le corps. Si les acupuncteurs utilisent environ 360 points, on en dénombre environ 2 000 dans tout l’organisme.

L’acupuncture permet de traiter les perturbations énergétiques rencontrées dans le cadre d’affections fonctionnelles telles que l’hypertension, les douleurs chroniques, les allergies, maladies digestives, les troubles ORL…, par exemple. Elle est également indiquée pour lutter contre le stress, les manifestations anxieuses, les troubles alimentaires, aider la perte de poids ou faciliter le sevrage tabagique. Les applications de cette pratique sont nombreuses.

Zoom sur les méridiens

meridiens canaux energie

Les méridiens peuvent être assimilés à des canaux d’énergie existants. Ils sont considérés comme des lignes d’énergie virtuels. Ils traversent le corps.

Au nombre de 12, ils sont répartis suivant divers repères anatomiques. 6 méridiens sont situés au niveau de la main, tandis que 6 autres siègent au niveau du pied. Ils se distinguent par l’énergie positive yin ou négative yang à laquelle ils sont liés. On compte également deux autres méridiens complémentaires.

Les méridiens portent le nom d’organes que nous connaissons. Mais ne vous y trompez pas, ils ne sont pas toujours reliés directement à l’organe en lui-même mais plutôt à l’énergie de cet organe.

On distingue donc les méridiens de la main (on en compte 6), du pied (au nombre de 6 également) et les 2 méridiens simples :

  • situés au niveau de l’auriculaire : méridien de l’intestin grêle et du coeur
  • situé au niveau de l’index : méridien du gros intestin
  • situé au niveau du pouce : méridien du poumon
  • situés au niveau de l’annulaire et du majeur : respectivement méridien des trois réchauffeurs et méridien des maîtres du coeur (qui ne sont reliés à aucun organe précis)
  • situé au niveau du 2ème orteil (pied) : méridien de l’estomac
  • situé au niveau du cinquième orteil (pied) : méridien de la vessie
  • situé au niveau du quatrième orteil (pied) : méridien de la vésicule biliaire
  • situé au niveau de la voûte plantaire : méridien du rein
  • situés au niveau du gros orteil (on trouve 2 méridiens) : méridien du foie, de la rate

En cas de maladie ou d’affections psychologiques (stress, anxiété), un déséquilibre énergétique est créé. Il altère le bon fonctionnement de l’organisme. En effet, le corps a besoin de maintenir un flux d’énergie régulier et constant pour fonctionner efficacement. Cette harmonie est assurée par la circulation des énergies yin et yang. Un déséquilibre traduit la circulation plus importante de l’une ou de l’autre. La circulation énergétique est bloquée ou altérée. Des symptômes apparaissent : douleurs, stress, insomnie, anxiété…

L’acupuncture vise alors à rétablir l’équilibre énergétique en utilisant les méridiens comme vecteurs de mieux-être. Pour procéder aux séances, le praticien pose des aiguilles sur les points d’acupuncture affectés. Ces derniers sont répartis sur le corps, notamment sur les méridiens, d’où leur intérêt thérapeutique. 

acupuncture aiguilles

L’implantation d’aiguille a pour objectif de rétablir le flux d’énergie perturbé, en comblant l’excès ou le manque de cette dernière, au niveau des organes.

Il faut également savoir que les troubles rencontrés peuvent être traités à distance ou directement à proximité de la zone atteinte. Ces techniques sollicitent les points d’acupuncture locaux ou distaux. Seul un spécialiste formé peut déterminer les zones à traiter, ainsi que les points d’acupuncture à utiliser, après diagnostic.

Certains points d’acupuncture exercent une action relaxante, calment les nausées ou soulagent certains types douleurs, par exemple. 

Etudes scientifiques et existence des méridiens

L’existence des méridiens est un élément déterminant dans le cadre de la reconnaissance de l’acupuncture comme une technique thérapeutique reconnue. Si l’existence de ces derniers restait pour le moment hypothétique, diverses études, ayant pour visée de démontrer leur existence, auraient mis en évidence des éléments révélateurs. Plusieurs pas ont récemment été franchis.

Une étude publiée dans le Journal of Electron Spectroscopy and Related Phenomena démontre que plusieurs points d’acupuncture auraient été mis en évidence par l’imagerie médicale. En effet, plusieurs scanners, ainsi que des clichés d’imagerie de pointe ont démontré que les points d’acupuncture présentent une micro-vascularisation plus importante que celle des zones de non acupuncture. En fait, ces dernières contiennent peu de vaisseaux sanguins ou de micro-vaisseaux, tandis que les points d’acupuncture présentent, quant à eux,  des vaisseaux sanguins de diamètre importants ainsi que des lits de micro-vascularisation.

Une seconde étude (toujours publiée dans la même revue), sollicitant l’IRM, l’échographie, la photographie thermique, ainsi que diverses techniques d’imagerie médicale ont mis en lumière l’existence des méridiens et des points d’acupuncture. Cette étude se base sur la luminosité de ces derniers sur les clichés, leur polarisation, ainsi que d’autres critères scientifiques.

Enfin, une troisième étude, portant sur les mesures de pression partielle en oxygène mesurées dans différents sites corporels, met en évidence une pression plus élevée au niveau des points d’acupuncture. Ces points de pression représentent les points d’acupuncture à l’état de repos.

Ces récentes découvertes se révèlent être de véritables avancées dans le domaine de l’acupuncture. Tout comme les chercheurs de cette troisième étude, il est clair que les points et les canaux d’acupuncture sont des éléments mis en évidence par la science. Et notamment au cours des études décrites ci-dessus. C’est un fait incontestable dorénavant. 

Les différentes disciplines issues de la médecine traditionnelles chinoise

De nombreuses méthodes énergétiques sont issues de la médecine traditionnelle chinoise.

Le Qi Gong sont des mouvements et exercices physiques qui permettent de travailler les méridiens et donc la bonne santé énergétique de notre corps.

Des arts martiaux comme le Taï Chi sont aussi issus de la médecine traditionnelle chinoise.

Des techniques de massage comme le Tuina font partie intégrante des méthodes des praticiens en énergétique chinoise.

L’ acupression, la digitopuncture, le shiatsu sont des techniques utilisant les méridiens par de pressions manuelles sur les points d’acupuncture et le trajet des méridiens. La luxopuncture en fait partie aussi, elle est pratiquée avec une lumière infrarouge.

Des outils énergétiques par tapotement sur des points d’acupuncture comme l’EFT se pratiquent également. Le Tong Ren est aussi une méthode par tapotement mais à distance et les points d’acupunture servent de point de repère.

D’autres techniques énergétiques issues de la médecine traditionnelle chinoise, sont plutôt axées sur l’existence de zones réflexes plutôt que sur les méridiens en eux même: réflexologie palmaire, faciale…

Ma pratique

En ce qui me concerne , j’utilise la réflexologie faciale, ainsi que le Tong Ren, l’EFT. Je me sers aussi de certains points d’acupuncture dans le cadre de séances de magnétisme afin d’harmoniser les méridiens.

Demande de bulletin d'inscription

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir votre bulletin d'inscription

Votre demande a bien été reçue. Consultez votre boite email pour récupérer le bulletin d'inscription